Ce site utilise javascript pour fonctionner. Pour une expérience optimale, merci de bien vouloir l'activer.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Le Maroc du Protectorat à l’Indépendance : Une mémoire réussie ?
AA

Le Maroc du Protectorat à l’Indépendance : Une mémoire réussie ?

20 mars 2018, Auditorium AUSTERLITZ, Hôtel national des Invalides

En même temps que la guerre d’Algérie, il y a eu ce qu’il est convenu d’appeler les combats du Maroc. Le temps des enseignements est venu. Pour la Fondation, il s’agit de susciter un effort mémoriel vers la construction d’un futur positif plutôt que vers la contemplation d’un passé révolu.

Le cas du Maroc est exemplaire. Il met face à face deux pays héritiers d’une longue continuité, entrainés dans un mouvement considérable, la défaisance coloniale pour l’un, l’accomplissement institutionnel pour l’autre.

Exemplaire car le Maroc a un style spécifique de relations avec le monde arabo-berbère et musulman. Le Maroc ne change jamais de comportement. Derrière révoltes et rébellions qui émaillent cette histoire, Dahir berbère ou intrigues du Maghzen, se devine un irrédentisme fondamental et permanent qui forme une identité.

Ensuite dans un laps de temps court, « l’affaire marocaine », nous présente une sorte de raccourci de toutes les fractures produites par la décolonisation. Violence et répression, affrontement des communautés, questionnements stratégiques, intellectuels, moraux et politiques puis négociation et sortie de crise par stabilisation du pays sur le socle du Trône Alaouite.

Il y a donc une interpénétration permanente entre le Maroc et son environnement. Le Colloque s’attachera à explorer les aspects de cette époque spécifique, porteurs d’évolution à long terme avec les grands partenaires traditionnels et l’environnement régional où tout se noue autour de la question du Maghreb.

 

Programme ►

Ouverture, par M. Hubert Védrine, ancien Ministre des Affaires étrangères.
Combats et politique : chronologie commentée, par M. Frédéric Grasset.
Perspectives marocaines, par S. Exc. M. Chakib Benmoussa, Ambassadeur du Royaume du Maroc en France.

ASPECTS DE LA CONTINUITE LYAUTEENNE
L’armée comme colonne vertébrale du Maghzen. De la construction de l’Etat marocain, par Mme Julie d’Andurain.
Le modèle lyautéen pour le Maroc, par M. Arnaud Teyssier.
Le dualisme marocain : un inconscient lyautéen ?, par M. Omar Saghi.

ASPECTS MILITAIRES ET INTERNATIONAUX
L’armée française et le Maroc 1952-1962, par M. Pierre Vermeren.
La crise franco-marocaine et les Etats-unis, par M. Guillaume Denglos.
Le Maroc dans le contexte du Maghreb, par M. Hassan Aourid
Conclusion : Continuité de la mémoire, par M. Mustapha Faris, ancien Ministre, Président d’honneur du Groupe BNP-Paribas au Maroc.

© FM-GACMT 2018

Les actes de ce colloque ont été publiés en 2019
aux éditions Riveneuve en coédition avec la FM-GACMT.


Restez informés !

Souscrivez à notre newsletter, et recevez nos dernières nouvelles
directement dans votre boîte mail.

Restons connectés !

Ce site a été réalisé avec le soutien du ministère des armées - direction des patrimoines, de la mémoire et des archives

Ce site a été réalisé avec le soutien du ministère des armées - direction des patrimoines, de la mémoire et des archives