Ce site utilise javascript pour fonctionner. Pour une expérience optimale, merci de bien vouloir l'activer.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

GRANDE CAUSE DISPARUS : le colloque du 16 février 2022 organisé par le GRFDA et la MAFA est en ligne
AA

GRANDE CAUSE DISPARUS : le colloque du 16 février 2022 organisé par le GRFDA et la MAFA est en ligne

Thème : Enlèvements et disparitions pendant la guerre d'Algérie dus au FLN et à l'ALN

En avril 2021 nos associations ont attiré votre attention sur le fait que La Présidence de la République et un certain nombre de médias ne considéraient qu’une seule catégorie de victimes de la guerre d’Algérie 1954 – 1962, celles victimes de l’armée française. Or il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises victimes, les enlevés portés disparus et les victimes civiles du fait du FLN méritent autant de respect et de reconnaissance que les autres ! Nous représentons les familles d’enlevés portés disparus du fait du FLN : 1700 civils sont toujours portés disparus. Ce drame pèse lourdement sur l’histoire de la guerre d’Algérie. Certes, les victimes civiles du conflit ont été reconnues tardivement par la loi du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation envers les rapatriés et une liste de noms des disparus, établie par une commission présidée par l’historien Jean-Jacques JORDI, défile sur les colonnes du Mémorial du Quai Branly. Le Président de la République veut réconcilier les mémoires blessées de la guerre d’Algérie. Parmi elles figure, fragile et trop souvent méconnue, celle des enlevés portés disparus.

ce colloque est désormais visible sur youtube sur la chaine de la MAFA ICI

Restez informés !

Souscrivez à notre newsletter, et recevez nos dernières nouvelles
directement dans votre boîte mail.

Restons connectés !

Ce site a été réalisé avec le soutien du ministère des armées - direction des patrimoines, de la mémoire et des archives

Ce site a été réalisé avec le soutien du ministère des armées - direction des patrimoines, de la mémoire et des archives