Ce site utilise javascript pour fonctionner. Pour une expérience optimale, merci de bien vouloir l'activer.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

SPECTACLE : "ET PATAOUETE, ET PATATRAS"
AA

SPECTACLE : "ET PATAOUETE, ET PATATRAS"

Tout public, à partir de 10 ans. "Ma mère et ma tante (Magnani) sont nées à Constantine, mes grands parents (Magnani et Méli) à Souk Ahras. Je suis conteur et voilà plusieurs années que je travaille à la fois sur cette mémoire familiale autant que sa portée universelle au travers des contes traditionnels pied-noir et son meilleur ambassadeur: le pataouète."

Il s'agit d'un spectacle entre contes et récits de vie, autour d'une valise crankie (théâtre d'images), dans une intention de mémoire et transmission de cette langue qui naissait en Algérie des différentes langues du bassin méditerranéen (Grec, Italien, Sicilien, Maltais, Berbère, Judéo-Arabe, Espagnol, Français...): le pataouète ! 

Il s'agit aussi d'une histoire d'exodes successifs entre 1876 et 1962, de la Sicile à l'Algérie jusqu'à la France. C'est le destin de 3 hommes, de mon arrière arrière grand père à mon grand père... une ode au vivre ensemble entre toutes les communautés qui ont composé l'Algérie de cette époque et un rappel de sa fragilité... ôtons le trait d'union entre les peuples, ôtons la communication, et tout peut vaciller... d'où le titre de ce spectacle, "et pataouète, et patatras!". Un message universel de paix, de communication et de vivre ensemble. Un rappel que nous sommes tous les fruits de l'exode ou de l'immigration... un message de méfiance face à toute forme de racisme "dit" ordinaire.

Brochure du spectacle

 

Restez informés !

Souscrivez à notre newsletter, et recevez nos dernières nouvelles
directement dans votre boîte mail.

Restons connectés !

Ce site a été réalisé avec le soutien du ministère des armées - direction des patrimoines, de la mémoire et des archives

Ce site a été réalisé avec le soutien du ministère des armées - direction des patrimoines, de la mémoire et des archives