Statuts

OBJET ET MOYENS DE LA FONDATION

Article 1er. – S’inscrivant dans un cadre général qui pourrait soutenir l’effort de réconciliation poursuivi par ailleurs au plan politique, la fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie (1954-1962) a pour objet d’expliquer ces évènements et d’en transmettre la mémoire.

La fondation :

  • Contribue à la connaissance des éléments de tous ordres, notamment historiques
  • Contribue à la mémoire des actions des combattants et des conséquences pour les populations concernées
  • Facilite et encourage les recherches pour la compréhension du déroulement et de l’enchaînement des évènements
  • Crée au plan national et international, les conditions favorables aux échanges sur ces questions

Elle a son siège à Paris.

Article 2. – La fondation met à la disposition des chercheurs, des historiens et des témoins, des lieux de rencontres et d’échanges ;

  • Elle utilise tout moyen permettant d’étudier et de faire connaître les périodes historiques couvertes par son objet ;
  • Elle réalise ou fait réaliser des travaux dans tous les champs de la mémoire couverts par son objet et facilite l’accès aux sources d’archives et aux témoignages ;
  • Par tout moyen approprié, elle met en œuvre ou soutient des initiatives et des projets individuels ou collectifs répondant à son objet et qui auront été agréés par son conseil d’administration. Elle peut développer ces projets et ces initiatives en commun avec des Etats ou avec leur accord, en particulier, à l’intention des jeunes générations.